Pourquoi un maillot jaune pour le leader du Tour de France ?

Pourquoi un maillot jaune pour le leader du Tour de France ?

0

Le maillot jaune du Tour de France 2013. La célèbre tunique or a fait son apparition dans le peloton lors de l'édition 1919, afin que les spectateurs distinguent mieux le leader du Tour sur les étapes.

Le maillot jaune fait partie de la légende du Tour de France. Il a fait rêver des générations de coureurs, et celui qui l’endosse attire tous les regards. La célèbre tunique est apparue pour la première fois lors du Tour 1919, afin que les spectateurs distinguent mieux le leader du reste du peloton. Pourquoi le jaune ? Il s’agit d’un clin d’oeil au journal « L’Auto », organisateur de l’épreuve, dont le papier était jaune. C’est Henri Desgrange, alors patron de la « Grande Boucle » et directeur du journal, qui en a eu l’idée.

Le maillot jaune d’abord objet de moqueries

Avant d’arborer fièrement cette « toison d’or », le leader du Tour de France devait se contenter d’un simple brassard vert. Pas très fun. Le maillot jaune a donné du piment à la (petite) reine des courses cyclistes, chaque étape offrant l’occasion de s’emparer (même temporairement) du « trophée » et de briller un peu. Avant lui, le classement général ne prenait son importance que dans les derniers jours. C’est Eugène Christophe dit « le vieux Gaulois » qui, lors de la 4e étape du Tour 1919, a étrenné le tout premier maillot jaune. La tenue a d’abord suscité quelques moqueries dans le peloton. Bizarrement ça n’a pas duré.

Le petit bonus : le « Giro » italien a adopté le même principe puisque son leader porte un maillot rose, comme les pages du célèbre quotidien « La Gazzetta dello sport ».

La Une de l'ancien quotidien sportif "L'Auto". C'est ce journal qui est à l'origine du maillot jaune du Tour de France, un clin d'oeil à la couleur du papier utilisé.

Les différents maillots du Tour de France, dont le prestigieux maillot jaune récompensant le vainqueur de l'épreuve

La grande histoire du Tour de France en cartoon (et en anglais…)