Pourquoi parle-t-on de « pole position » en Formule 1 ?

Pourquoi parle-t-on de « pole position » en Formule 1 ?

0


La pole position en formule 1 version jeu vidéo

Rien ne sert de courir, il faut partir à point. Mouais, ce n’est pas vraiment ce que pensent les pilotes de Formule 1. Pour eux (et ça vaut pour tous les sports mécaniques), il est essentiel d’occuper la « pole position » d’une course, c’est-à-dire d’être premier sur la grille de départ. Ce terme anglais né au XIXe siècle a été emprunté aux courses hippiques.

Des chevaux dans le moteur

En effet le cheval numéro 1 partait (et part toujours) « à la corde », le plus à l’intérieur de la piste. Un avantage léger mais précieux pour le jockey et son cheval, qui ont quelques centimètres de moins à parcourir jusqu’à la ligne d’arrivée. Et comme cette place de premier se trouve près du poteau (« pole » en anglais) de départ, elle a été appelée « pole position ». Logique. Le monde des courses automobiles s’est par la suite approprié le terme. Pas de canassons sur les circuits, certes, mais beaucoup de chevaux dans le moteur. Vroum! Vroum!

Le petit bonus : messieurs, vous connaissiez le mot « pole » sans le savoir grâce à la fameuse « pole dance » dont vous êtes si friand.

Le pole dance sexy en pole position

Sinon « Pole position » était aussi le nom d’un dessin-animé de notre enfance :
« Pôle Position! / Qui peut dire qui ils sont ? /Pôle Position! / Quelle est leur vraie mission ?… »