Pourquoi Laure Manaudou n’a jamais nagé dans le bonheur

Pourquoi Laure Manaudou n’a jamais nagé dans le bonheur

0

Laure manaudou, championne olympique de natation, déteste nager

« Je n’ai jamais aimé nager ». Dans « Entre les lignes », son autobiographie (oui, oui, à 27 ans…), Laure Manaudou n’y va pas pas quatre couloirs d’eau. « J’allais à l’entraînement pour accompagner mon grand frère. J’ai été écoeurée dès le début ». Il faut dire que se lever à 5h tous les matins pendant que les copines font la grasse mat’, se jeter dans la piscine, enchaîner minimum 8km de longueurs tout en se faisant engueuler par Philippe Lucas, il y a plus « fun » à 14 ans. Ce qui a poussé l’ex-sirène des bassins à s’accrocher, c’est la soif (même chlorée) de victoire : « Je nageais pour avoir le centième lorsque je touche le mur. Deuxième, ça ne me suffisait pas. J’ai été droguée au podium ».

« J’ai été droguée au podium »

Décrocher l’or aux JO tout en détestant sa discipline, c’est donc possible. Mais ne comptez pas sur elle pour inciter sa fille Manon à reprendre le flambeau familial, enfin le relais. « J’ai pas envie qu’elle fasse de la natation. Si elle ne va pas vite, ce sera la catastrophe avec une mère, un oncle et un père champions olympiques », prévient Laure Manaudou. Le meilleur moyen de ne pas boire la tasse.

 Le petit bonus : attention, il ne suffit pas de détester l’eau pour être champion olympique, demandez donc aux chats ou à Johnny.