Pourquoi le Brésil joue-t-il en jaune et plus en blanc ?

Pourquoi le Brésil joue-t-il en jaune et plus en blanc ?

0


Le maillot jaune du Brésil. Avant de revêtir ces couleurs mythiques, les joueurs de la Seleçao portaient un maillot blanc immaculé.

La superbe tunique dorée de l’équipe du Brésil fait partie du mythe. Elle a fait rêver des générations de petits footballeurs à travers le monde, symbole d’élégance et de beau jeu (beaucoup moins maintenant il est vrai…). Pourtant les « auriverde » de Pelé, Ronaldo, Ronaldinho ou encore Neymar actuellement, n’ont pas toujours évolué avec un maillot jaune à liseré vert. Jusqu’en 1950, la Seleçao jouait en effet en blanc. Mais ça, c’était avant. Avant la « tragédie ». Cette année là, le Brésil accueille la Coupe du Monde, épreuve qu’ils n’ont pas encore remportée à l’époque. Grands favoris de la compétition, Ademir, Zizinho, Friaça & co se hissent en « finale » contre l’Uruguay (finale de poules, pour être précis).

Le « Maracanaço », un deuil national

Persuadés de l’emporter les doigts dans le nez, les 199.854 spectateurs du Maracaña font déjà la fête en tribune, surtout après l’ouverture du score brésilienne. Sauf qu’ils vont vite déchanter et ranger les maracas : au final, la Seleçao s’incline 2-1 face à la « Celeste ». C’est le coup de massue, le « Maracanaço » (« choc du Maracaña »). Tout un peuple est en deuil. Pour chasser ce souvenir maudit, le Brésil délaisse le blanc pour adopter ce jaune qui va faire sa légende. Un choix payant : depuis, il a remporté cinq  Coupes du Monde (1958, 1962, 1970, 1994 et 2002). Mais pas en 1998. Et 1, et 2, et 3-0…

Le petit bonus : en 1994 on a interdit à Barbosa, le gardien de but de 1950, de rencontrer les joueurs de la Seleçao de peur qu’il ne leur porte la poisse…
La Seleçao lors de la Coupe du Monde 1950. Le maillot était encore blanc, même si ça ne se voit pas sur la photo...
La Seleçao lors de la Coupe du Monde 1950. Le maillot était encore blanc, même si ça ne se voit pas…