Pourquoi Pelé n’a jamais joué pour un club européen

Pourquoi Pelé n’a jamais joué pour un club européen

0

Pelé Edson Arantes Do Nascimento, joyau de la Seleçao brésilienne et plus grand joueur de l'histoire du football

Dans la grande Histoire du ballon rond, le « roi » Pelé semble indétronable. Pour beaucoup d’amoureux du foot, le Brésilien reste le plus grand joueur de tous les temps. Pourtant, au-delà des différences d’époque, difficile d’établir une comparaison solide entre le génial milieu offensif de la Seleçao et les autres légendes, les Cruyff, Platini, Maradona ou même Messi aujourd’hui. Car quelque chose cloche sur le CV pourtant impressionnant d’Edson Arantes do Nascimento, dit Pelé : il n’a jamais évolué dans un club européen, passage obligé pour mériter le statut de « crack ».

Pas touche à Pelé

Certes dans les années 50 à 70, âge d’or de Pelé, les footballeurs sud-américains ne s’exportaient pas encore comme des sachets d’arabica, mais tout de même… Si l’on était mauvaise langue, on serait tenté de penser que Pelé a soigneusement évité de se frotter au plus haut niveau, de peur d’écorner son statut de demi-dieu. Mais à sa décharge, il n’a pas eu complètement le choix. Au retour d’une Coupe du Monde 1962 exceptionnelle, le petit génie auriverde croule sous les offres des plus grands clubs du Vieux Continent. Mais peu désireux de voir sa pépite quitter le pays, le gouvernement brésilien décide de déclarer Pelé « trésor nPelé n'a jamais quitté son Brésil natal, déclinant les offres des plus prestigieux clubs d'Europe.ational non exportable ». Une sorte d’embargo à l’envers qui rend tout transfert impossible.

Santos mais pas sans titres

Pelé, seul joueur à avoir remporté trois fois la Coupe du Monde, effectuera donc (presque) toute sa carrière dans son club de Santos (1956-74), avant de partir en pré-retraite dorée au New-York Cosmos (1975-77). Interrogé sur ce possible « manque » dans sa carrière, Pelé répondait encore récemment : « Je ne suis jamais parti de Santos parce que j’y étais très bien (…) Le Santos et le Real Madrid étaient les deux grandes équipes dans le monde à cette époque (…) Et j’ai toujours eu la chance de comprendre que l’argent, même si c’est important, ça n’est pas tout dans la vie. » Un footballeur génial, fidèle (à son club) et pas obnubilé par l’argent ? Avec une telle mentalité, Pelé n’aurait aucune chance de faire carrière aujourd’hui.

Le petit bonus technique : Pelé n’a donc jamais pu remporter le Ballon d’Or puisque jusqu’en 2007, celui-ci ne récompensait que les joueurs évoluant en Europe.

Quelques buts qui ont forgé la légende


Pelé, sa vie, son oeuvre…