Pourquoi le Bluetooth s’appelle Bluetooth

Pourquoi le Bluetooth s’appelle Bluetooth

0

Le Bluetooth est un peu le couteau-suisse des nouvelles technologies : il permet de connecter des appareils entre eux en wireless, c'est-à-dire sans fil

Le Bluetooth, c’est magique. Cela permet de connecter des appareils électroniques entre eux, mais sans fil : les ondes font tout le boulot. Le couteau suisse du Hi-Tech, une technologie pratique que l’on utilise tous les jours (téléphone portable, ordinateur, imprimante, kit mains-libres…) sans même s’en rendre compte. Ce qui vous étonne peut-être en revanche, c’est son nom bizarre. Pourquoi « bluetooth » ? Que vient faire une dent bleue dans cet univers numérique ? Et bien il faut croire que les geeks n’ont pas forcément une dent contre l’Histoire, puisqu’il s’agit d’une référence au roi du Danemark Harald 1er « Blatand » (qui signifie « à la dent bleue »).La technologie Bluetooth ou la dent bleue. Le terme Bluetooth est un hommage de la marque Ericsson au roi nordique Harald Blatand

Faîtes de la com’, pas la guerre

Ce joli surnom lui venait apparemment de son penchant prononcé pour les myrtilles, une baie qui colore la langue et les dents en bleu. Mais ce n’est pas pour ce péché-mignon que Harald figure encore dans les manuels d’Histoire : au Xe siècle, il a en effet réussi le tour de force d’unifier les différentes tribus scandinaves sans faire la guerre, mais simplement en déployant des trésors de diplomatie. Quand la marque suédoise Ericsson a lancé le Bluetooth en 1994, un ingénieur s’est souvenu de ses cours et a suggéré ce clin d’oeil historique. Car l’entreprise a elle aussi réussi à unir tous ses concurrents (Microsoft, Nokia, Samsung, Apple…) pour que sa technologie soit compatible avec tous les appareils. Un exploit encore plus compliqué que de convaincre des chefs de guerre.

Le petit bonus : le logo du Bluetooth est d’ailleurs un mix des initiales de Harald Blatand, mais dans l’ancien alphabet runique.

Le logo de Bluetooth est un mélange des initiales H comme Harald et B comme Blatand dans l'alphabet runique