Pourquoi les bracelets Rainbow Loom saoulent déjà (un peu)

Pourquoi les bracelets Rainbow Loom saoulent déjà (un peu)

7


Les petits bracelets Rainbow loom font fureur depuis cet été

C‘est la folie de l’été. Les bracelets Rainbow Loom font fureur aux quatre coins de la planète, pas moyen d’y couper. Au départ, une idée on ne peut plus basique : tisser un bracelet avec des petits élastiques colorés. Le phénomène s’est propagé cette année dans les cours de récré, avant de déferler sur les plages.

Après les enfants, Rainbow Loom a conquis les parents mais aussi les stars. Miley Cyrus, Kate Middleton, Julia Roberts… ne sortent plus sans leur petit accessoire multicolore. Pourquoi un tel « carton » ? Parce que le concept est simplissime, joyeux, pas cher et universel. Alors pour casser un peu l’ambiance, voici sept raisons (pleines de mauvaise foi) pour lesquelles la star de l’été ne passera pas l’hiver.

#1 Parce que c’est bien « kitsch » quand on y pense, et le régressif ça a quand même ses limites

#2 Parce qu’à un moment les gens vont réaliser qu’ils payent pour assembler des élastiques

#3 Parce que les parents s’y sont mis, ce qui a comme effet mécanique de faire fuir les djeun’s vers la prochaine tendance éphémère

#4 Parce que le pape François (priez pour lui) a également succombé à la tentation – même effet que ci-dessus, mais avec les non-cathos, soit… beaucoup de monde

#5 Parce que le Rainbow Loom est déjà copié, imité et contrefait, donc condamné

#6 Parce que l’été prochain un petit malin aura l’idée géniale de relancer le scoubidou, les pin’s ou les images Pokemon

#7 Tout simplement parce qu’avant on se lassait au bout d’un an ou deux mais, à l’heure du tout-jetable, tenir une semaine relève déjà de l’exploit…

[yop_poll id= »4″]

Le petit bonus : une maman a confectionné une robe avec des bracelets Rainbow Loom. Mise en vente sur eBay à 70 euros, elle est partie pour plus de… 200 000 euros.

Une maman a confectionné une robe avec des bracelets Rainbow Loom. Mise en vente sur eBay, elle est partie pour plus de 200 000 euros.

Summer