Pourquoi est-il malpoli de finir son assiette en Chine ?

Pourquoi est-il malpoli de finir son assiette en Chine ?

0


En Chine, terminer son assiette jusqu'au dernier grain de riz est considéré comme malpoli.

En France, ne pas terminer son plat est en général interprété comme un manque de politesse. La maîtresse de maison en déduira (à juste titre ?) que vous n’avez pas aimé sa cuisine et que vous remettez en cause ses talents de cordon bleu. Un coup à ne pas être invité la prochaine fois. En Chine, c’est tout le contraire.

L’art délicat de la bienséanceUn Chinois en train de manger et de se goinfrer

Dans l’Empire du Milieu, il est ainsi très mal vu de finir son assiette jusqu’au dernier grain de riz. Cela revient à dire que votre hôte n’a pas préparé suffisament à manger. Pour rassasier le goinfre que vous êtes, il devra donc retourner derrière les fourneaux, sous peine de passer pour un radin. Si vous ne voulez pas froisser votre hôte, mieux vaut donc laisser traîner deux ou trois nouilles au fond de votre assiette, même si vous avez encore la dalle. Comme quoi, le difficile langage des bonnes manières n’est pas universel.

Le petit bonus : en Chine, il est aussi mal vu de ne pas goûter à tous les aliments que l’on vous sert, ou encore de… planter ses baguettes dans le riz, considéré comme un geste menaçant.

En Chine, planter ses baguettes dans le riz peut être perçu comme un geste menaçant