Pourquoi se serre-t-on la main pour dire bonjour ?

Pourquoi se serre-t-on la main pour dire bonjour ?

0


Le serrage de main, c’est tout un art. Et un vrai geste technique, en fonction de « l’adversaire ». Il y a le serrage-étau, qui vous broie trois phalanges et ne vous lâche plus. Le serrage-mollusque, tellement flasque que vous avez l’impression de saluer un poisson mort ou un encornet. Le moite, qui vous glisse entre les doigts; le politicien, qui vous déboîte l’épaule, le… Bref, il existe à peu près autant de poignées de mains que d’êtres humains. Mais pourquoi se serre-t-on la paluche pour se saluer ?

Une façon de montrer patte blancheSe serrer la main, c'est tout un art

Ce code social remonte à l’Antiquité. On tendait la main droite (les droitiers ont toujours été très majoritaires, c’est comme ça…) à quelqu’un pour lui montrer que l’on n’était pas armé. Un gage de paix et de confiance à une époque un peu « western », où l’on dégainait parfois plus vite que son ombre. Au Moyen-Âge, ce geste est devenu une façon de se saluer entre chevaliers, tout en s’assurant que l’autre gardait bien son épée dans son fourreau. Ce code est ensuite rentré dans les moeurs. Allez, claque m’en cinq !

Le petit bonus : aujourd’hui chez les jeunes (et moins jeunes) on ne se serre plus la main, on « checke » façon gangsta. Un fiasco, personne n’ayant la même « chorégraphie ».

Barack Obama et Joe Biden font un check pour se la jouer d'jeuns

Le serrage de mains reste aussi une valeur sûre pour se prendre un vent

Si vous voulez étoffer votre panoplie, voici les « ultimate handshakes »