Pourquoi le numéro au fond du verre n’indique pas votre âge (et...

Pourquoi le numéro au fond du verre n’indique pas votre âge (et non)

1


Le fameux verre Duralex. Et toi, quel âge as-tu ? Autrefois à la cantine, le premier réflexe n'était pas de manger sa soupe,  mais plutôt de regarder le chiffre au fond du verre pour connaître son âge. Nostalgie, quand tu nous tiens...

Yes j’ai 47 ans ! Et toi seulement 3 ans, ouh la honte ! Et oui à l’époque, vous rêviez de vieillir plus vite grâce à ce nombre incrusté au fond de votre verre Duralex. Si si, on l’a tous fait. A la cantine, il vous est même arrivé d’échanger discrètement votre godet avec celui du voisin pour pouvoir vous la péter. Pourtant il faut bien se rendre à l’évidence, cet intrigant nombre au « cul » du verre n’indique pas votre âge, comme on pouvait le soupçonner. Désolé de casser le mythe.

50 ans, l’âge limite du verreUn enfant regarde son âge dans un verre Duralex

Le secret du célèbre verre Duralex des années 80 est ailleurs. Et comme souvent, la vérité paraît bien terre à terre puisqu’il s’agit… du numéro du moule qui a servi à le fabriquer. Info pour les passionnés : l’usine de La Chapelle-Saint-Mesmin (Loiret) qui produisait le fameux récipient en verre trempé, disposait de 50 moules, répartis sur deux tables dont… enfin bref ! En gros vous ne pouviez pas avoir plus de 50 ans… Lancé en 1946 et devenu collector, le verre Gigogne n’est plus produit aujourd’hui avec son design originel. « Duralex, sed lex » (« La loi est dure, mais c’est la loi »)…

Le petit bonus : Le verre « Gigogne » a été exposé au musée des arts décoratifs de Paris en 2007. Une belle consécration, non ?

Les célèbres petits verres Gigogne de chez Duralex ont fait le bonheur de générations d'écoliers,. Aujourd'hui ils sont surtout un objet de collection, car ils ne sont plus produits dans leur forme originale.
Bref, j’ai grandi dans les années 90. Séquence nostalgie…