Pourquoi le gâteau « financier » s’appelle-t-il comme ça ?

Pourquoi le gâteau « financier » s’appelle-t-il comme ça ?

1


Le financier est un gâteau à base de farine, sucre, beurre et oeufs, et s'appelait à l'origine visitandine

Avant d’être happé par le monde des affaires, le « financier » s’appelait « visitandine ». Et il était ovale. En gros, ce n’était pas du tout un financier. Au XVIIe siècle, ce délicieux petit gâteau aux amandes était produit par les bonnes soeurs de l’ordre des Visitandines, installées à Nancy. Cocasse pour un biscuit que l’on pourrait qualifier de légèrement « étouffe-chrétien » (farine, sucre, beurre, oeufs…). Mais pendant des décennies, les pâtisseries aux amandes vont être mises à l’index : l‘odeur d’arsenic dégagée par l’amande grillée rend en effet le gourmand un peu parano. Face à cette méfiance, elles disparaissent donc des étals.

Le financier, une idée en or

C’est le pâtissier Lasne qui, à la fin du XIXe siècle, décide de remettre les visitandines au goût du jour et de leur donner une seconde jeunesse. Et comme sa boutique est située à deux pas de la Bourse de Paris, la plupart de ses clients sont des financiers et hommes d’affaires. Toujours pressés et désireux de ne pas se salir les mains (au sens propre en tout cas), ils trouvent dans ce biscuit le produit idéal en cas de petit creux. Pour flatter le chaland, Lasne rebaptise alors son gâteau « financier » et lui donne une forme de lingot. Une idée marketing en or.

Le petit bonus : selon les experts, le financier est revenu au top après avoir souffert de l’effet « cupcake ». Mais attention, le mug cake rôde…
Des visitandines, "ancêtres" du financier. Ce biscuit doit son nom aux hommes d'affaires qui en étaient particulièrement friands
Des visitandines, « ancêtres » du financier. Oui, ça ressemble à des barquettes de « LU », c’est pas faux…