Pourquoi la sirène hurle-t-elle le premier mercredi du mois ?

Pourquoi la sirène hurle-t-elle le premier mercredi du mois ?

0

Une alarme retentit tous les premiers mercredi du mois à Paris et dans les villes de France. Il s'agit d'un exercice en cas d'attaque.

A chaque fois c’est la même chose : vous êtes à deux doigts de filer aux abris. Avant de vous souvenir que oui, c’est vrai, chaque premier mercredi du mois, la sirène retentit. Il ne s’agit pas d’un exercice de la caserne des pompiers d’à côté, mais d’un test du Réseau national d’alerte (RNA), déclenché à midi pétante dans tout le pays. Chaque mairie ou préfecture gère ses petites sirènes (10.000 au niveau national), héritées de la Seconde Guerre Mondiale et censées prévenir en cas d’accidentPas de quoi paniquer quand l'alarme sonne le premier mercredi du mois nucléaire, de menace terroriste, d’inondation ou d’attaque de Martiens par exemple.

Un dispositif vieillot

Si tout va bien, la sirène hurle pendant une minute de façon régulière. Par contre si la machine s’emballe (sons modulés, montants et descendants), ça n’est pas bon signe. Dans ce cas, les autorités conseillent* de s’abriter dans un endroit sans fenêtres, de couper le chauffage et la ventilation et d’écouter la radio (pas NRJ hein, plutôt France Info). Le dispositif, qui date des années 50, est légèrement obsolète et en cours de modernisation. Mais pas de panique, il n’a jamais été utile jusque-là. Enfin si vous entendez la sirène un mardi, planquez-vous sous la table…

*Toutes les consignes de sécurité par ici

Le petit bonus : beaucoup de communes ne sont pas équipées, en cas de réel danger le maire devra donc faire avec ce qu’il a sous la main (mégaphone, fusée d’alerte…)

Les-sirènes-du-système-national-d alerte datent de la Seconde Guerre mondiale