Que célèbre-t-on (vraiment) le 14 juillet ?

Que célèbre-t-on (vraiment) le 14 juillet ?

0


Le tableau 14 juillet, par Claude Monet. Avec tous ses petits drapeaux français bleu, blanc, rouge aux fenêtres, il représente la fête nationale

« Allons enfants de la patriiiiiie! »… On pense souvent – à tort – que le 14 juillet commémore la prise de la Bastille en 1789. Mais historiquement, notre bonne vieille fête nationale (depuis 1880) célèbre surtout la « Fête de la Fédération » de 1790. Petit rembobinage express.

La Bastille mise en pièces

14 juillet 1789, Paris est en pleine ébullition et une rumeur court : Louis XVI, légèrement tendu, voudrait faire arrêter tous les députés. La foule se dirige vers la prison de la Bastille, symbole de l’arbitraire de l’Ancien Régime. Après des combats sanglants, elle s’en empare et la rase. Victoire!

Louis XVI sauve sa tête… puis la perd

Un an après jour pour jour, on célébre la prise de la Bastille, mais le pouvoir est morcelé. Les différentes fédérations régionales de gardes nationaux sont convoquées et défilent à Paris pour n’en former qu’une. Le roi Louis XVI promet de respecter l’Assemblée, les 400.000 Parisiens l’acclament, la monarchie sauve sa tête, grande fête populaire, tout le monde s’aime, hourra !!! Trois ans plus tard, le roi est décapité.

Un 14 juillet version light

La fête du 14 juillet passe à la trappe pendant près d’un siècle. Or en 1880, une IIIe République en quête de symbole et d’unité la remet au goût du jour. Mais jugeant le souvenir de la Bastille trop sanglant, les députés choisissent de commémorer la plus fraternelle fête de la Fédération du 14 juillet 1790. C’est parti pour les parades militaires, envoyez la fanfare !

Le fête de la Fédération le 14 juillet 1790 sur le Champ de Mars, à Paris
Le Fête de la Fédération du 14 juillet 1790 sur le Champ de Mars, à Paris
Le petit bonus : ce n’est que depuis 1915 que le défilé du 14 juillet se déroule sur les Champs-Elysées. Avant il avait lieu au Champ-de-Mars.

Les avions de la patrouille de France survole l'Arc de Triomphe lors de la parade militaire du 14 juillet