Pourquoi Paris est-elle surnommée la « Ville Lumière » ?

Pourquoi Paris est-elle surnommée la « Ville Lumière » ?

6


Paris ville lumière

« Pawis ! La Touw Eiffel ! Moulin Wouge ! » Pour beaucoup d’étrangers, Paris est la plus belle ville du monde, symbole du romantisme, de la mode et du bon goût. Une fois sur place en général le mythLa Tour Eiffel et les lumières de Paris 3e s’effondre, le touriste déchante, le Japonais qui a trop regardé « Amélie Poulain » fait une dépression. Mais c’est une autre histoire… Le prestige de la capitale française lui vaut en tout cas le surnom de « Ville Lumière ». Une luminosité qui ne saute pourtant pas plus aux yeux qu’à Las-Vegas ou Hong-Kong…

Quand Paris brille de mille feux

Il faut chercher l’explication vers la fin du XVIIe siècle. Devant l’explosion de la criminalité à Paris, le tout premier lieutenant général de police, Gabriel-Nicolas de la Reynie, ordonne de faire éclairer la ville au maximum, histoire de dissuader les rôdeurs mal intentionnés. Des flambeaux et lanternes sont installés dans toutes les rues, et il est même demandé aux bourgeois de placer des bougies à leurs fenêtres. Le développement des premiers éclairages publics au gaz, dans les années 1820-1830, assiéra cette réputation de « City of Lights ». Les Européens seront fascinés par ce Paris qui brille de mille feux, aux rues commerçantes étincelantes. Et la « Ville Lumière » fût.

Le petit bonus : et pourquoi New York est-elle assimilée à une « grosse pomme » ? Réponse dans un prochain épisode.

Paris vs New-York