Pourquoi parle-t-on de « sang bleu » pour la noblesse ?

Pourquoi parle-t-on de « sang bleu » pour la noblesse ?

0


Pourquoi la noblesse est surnommé sang bleu

Même s’ils vivaient un peu sur une autre planète, les nobles n’étaient quand même pas des extra-terrestres type Avatar. Ils n’étaient pas non plus issus de la dynastie des Schtroumpfs. Pourtant sous l’Ancien Régime, on appelait la noblesse les « sang bleu ». Dans les grandes familles des Royaumes d’Europe, notamment en France et en Espagne, on tenait absolument à avoir la peau la plus blanche possible. Résultat : les veines étaient beaucoup plus apparentes, d’où cette image de sang bleu.Du sang bleu

Une peau laiteuse savamment entretenue

Pour entretenir leur teint blafard, les nobles fuyaient les séances bronzette sur la plage, les cabines à UV et autres « bars à soleil », pourtant très nombreux au XVIIe-XVIIIe siècle. Ils restaient au contraire à l’abri du soleil dans leurs grandes demeures, de peur de prendre des couleurs. Ils s’octroyaient aussi des soins du visage. Alors que les prolos, ouvriers ou paysans qui travaillaient toute la journée dans les champs ou en extérieur avaient la peau beaucoup plus bronzée, donc leurs veines se voyaient moins. Logique. Quelque part, les riches avaient donc doublement de la veine.

Le petit bonus : pendant la Révolution française, ce n’est pas du sang bleu mais carrément un sang d’encre que les nobles ont dû se faire.

Diane Kruger dans le film "Les adieux à la reine"