Pourquoi les trains klaxonnent en se croisant

Pourquoi les trains klaxonnent en se croisant

0


En France, quand deux trains se croisent ou se doublent, ils doivent klaxonner. Et ce n'est pas une façon de se dire bonjour. Sauf avec les trains Lego, bien sûr...

Le train sifflera trois fois. Ou beaucoup plus. Si vous prenez le train (même en marche) de temps en temps, vous avez sûrement remarqué ce petit manège. Et si vous habitez au bord d’une voie ferrée, vous avez carrément envie d’aller étriper un cheminot au hasard. Car quand deux trains se croisent, les conducteurs ne ratent jamais l’occasion de klaxonner longuement. Leur façon à euAttention train méchant. Le panneau de signalisation indiquant le passage fréquent de trains, notamment pour les passages à niveau.x de se dire bonjour, genre « Salut Bébert, comment ça va ? Le train-train habituel ?… » Et bien pas seulement, ce serait trop simple.

Un train peut en cacher un autre

Les conducteurs ont en fait l’obligation de faire siffler (plutôt klaxonner aujourd’hui) leur bécane, pour des questions de sécurité. Le réglement de notre chère Société nationale des chemins de fer français (SNCF) est formel : « De jour, le conducteur doit siffler systématiquement : à l’entrée et à la sortie des tunnels; avant d’atteindre la queue d’un train croiseur ou la tête d’un train dépassé ». En klaxonnant, le conducteur du tortillard prévient donc les agents qui pourraient être en train de traverser ou de travailler sur les voies que DEUX trains arrivent en même temps. Car c’est bien connu, un train peut en cacher un autre. Grâce à ce signal, aucun ouvrier ne se fera tailler un short, ni prendre en sandwich – le fameux sandwich SNCF.

Le bonus ferroviaire : ce coup de klaxon n’est pas indispensable sur les lignes TGV, les agents n’étant autorisés à traverser que si toutes les voies sont libres.

Un train peut en cacher un autre. Les trains sifflent quand ils se croisent pour éviter les accidents sur la voie.