Pourquoi l’éclair a-t-il un nom qui sent la poudre ?

Pourquoi l’éclair a-t-il un nom qui sent la poudre ?

Des éclairs de génie. La jolie pâtisserie peut se décliner pour tous les goûts (citron, orange, pistache, fraise...), et pas seulement au café ou chocolat.

Au chocolat, au café, à la pistache, au caramel (dans ce cas on l’appelle « bâton de Jacob »)… l’éclair se décline à toutes les sauces, enfin pour tous les goûts. Avant 1850, cette pâte à choux fourrée à la crème pâtissière portait le doux nom de « pain à la duchesse ». Pourquoi lui a-t-on changé son identité ? Plusieurs versions existent. La plus répandue ? Le petit gâteau donne tellement envie qu’il s’avale en une bouchée, à la vitesse de l’éclair. Simple comme bonjour. Mais difficile à gober.

Pas d’explication certaine

Une autre piste nous renvoie à Antonin Carême, LE grand pâtissier du XIXe siècle. Le succès de ses « pains à la duchesse », revisités et poussés jusqu’à à la perfection, aurait été tellement foudroyant qu’on renomma les petites pâtisseries « éclairs ». Niveau réputation, c’est ce qui s’appelle se répandre comme une traînée de poudre. Sauf que le gâteau n’a été rebaptisé ainsi que 20 ans après la mort de Carême. D’autres mettent  en avant le glaçage, brillant comme la lumière d’un éclair. Mouais… Toutes ces explications se tiennent, mais aucune n’est franchement convaincante. Avouons le : personne ne sait avec certitude pourquoi l’éclair s’appelle éclair. Fermeture. Enfin rideau.

Si vous vous sentez l’âme d’un pâtissier, suivez la recette : c’est ici !

Le petit bonus : grâce à son éclair de génie, Antonin Carême a remporté l’émission de M6 « Le meilleur pâtissier ». C’était pas lui ? Ah, au temps pour moi, petit problème de fiches…
Marie Antoine Carême dit Antonin (1784-1833). C'est ce jeune pâtissier plein de talent qui a inventé l'éclair au chocolat. Un régal pour les papilles.
Marie-Antoine Carême, dit Antonin (1784-1833)
  • Grand_Fan

    Sans nul doute un « éclair » de génie…