Pourquoi poser sa tartine à l’envers porte malheur

Pourquoi poser sa tartine à l’envers porte malheur


Poser sa tartine de pain à l'envers porte malheur

Non il ne s’agit pas du coup de la tartine beurrée qui tombe toujours du mauvais côté, la fameuse « loi de Murphy ». On parle ici légende, et non probabilités scientifiques. Certaines personnes un brin superstitieuses (vous peut-être) sont persuadées que le fait de poser sa tartine de pain à l’envers sur la table porte malheur. Pire, cela attirerait le diable ! Arrière, Satan!

Peur de s’attirer le mauvais oeil

A cause du bourreau, psoer une tartine de pain à l'envers porte malheurLa croyance, qui ne mange pas de pain, remonte au Moyen-Âge. Les jours de fête (enfn d’éxecution), le boulanger du coin avait pour habitude de préparer une miche de pain pour le bourreau, peut-être pour que celui-ci ne nous fasse pas une « fringale » en pleine séance d’écartèlement ou de décapitation. Le boulanger présentait ce bout de pain retourné sur le comptoir, pour qu’il soit bien reconnaissable. Les autres clients, qui ne portaient pas le bourreau dans leur coeur, se gardaient bien d’y toucher, de peur de s’attirer le mauvais oeil. Quoi qu’il en soit en cas de « boulette », inutile de balancer un seau d’eau bénite sur votre tartine de pain : d’après la croyance, un simple signe de croix à l’aide d’un couteau suffira.

Petite astuce : utilisez plutôt du pain de mie, des biscottes ou des « Wasa », au moins vous ne risquerez pas de vous tromper de côté.

Dark Vador, je suis ton père. Le côté obscur de la tartine.