Pourquoi fête-t-on « Mardi Gras » ?

Pourquoi fête-t-on « Mardi Gras » ?

0


Mardi Gras au carnaval

« Mardi Gras est mort, sa femme en hérite… » Chaque année le pauvre bonhomme Carnaval prend cher et part en fumée, une tradition vieille de plusieurs siècles. Dans le calendrier des célébrations chrétiennes, Mardi Gras marque en effet la fin de « la semaine des sept jours gras ». Et annonce donc le début du Carême, une période de jeûne et d’abstinence (plus de viande au menu, uniquement des plats « maigres »). Le ramadan ou le Yom Kippour version « catho », en quelque sorte.

La fête avant le serrage de ceinture

La date de Mardi Gras est calée sur Pâques, c’est pourquoi elle change chaque année (mais tombe toujours entre le 3 février et le 9 mars). Aujourd’hui, il faut bien le dire, plus grand monde ne suit le Carême au pied de la lettre. Mais à l’époque si, donc les pratiquants se lâchaient sérieusement avant d’entrer dans cette période de privations d’une quarantaine de jours. On s’en mettait plein la panse lors de grandes fêtes populaires, tapageuses et pleines d’excès, et on se déguisait bien sûr. C’est comme ça qu’est né le carnaval.

Le petit bonus : carnaval vient du mot latin carnelevare (« enlever la viande »), ce qui revient à entrer dans le Carême. « Easy » pour les « veggies ».

Le carême suit le carnaval, littéralement l'interdiction de manger de la viande