Pourquoi célèbre-t-on la Pentecôte ?

Pourquoi célèbre-t-on la Pentecôte ?

0


La Pentecôte par le peintre Jean Restout, 1732
La Pentecôte par Jean Restout (1732) / Beekoz

Le lundi de Pentecôte, jour férié ? Journée travaillée ? Journée de « solidarité » ? Depuis 2004 et le passage de Jean-Pierre Raffarin, apôtre de l’embrouille et de la « raffarinade », on ne sait plus à quel saint se vouer. A tel point qu’on en en a presque oublié l’origine de la Pentecôte. Dans la tradition chrétienne, elle représente l’apparition du Saint-Esprit, troisième « membre » de la Trinité avec le Père (Dieu) et le Fils (Jésus).

Rencontre du troisième type

Réunis en présence de Marie, sept semaines après Pâques, les apôtres auraient ainsi reçu une drôle de visite : « Tout à coup des langues de feu, venues du ciel, leur apparurent et descendirent sur leur assemblée, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d’eux. Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit » (Actes des Apôtres). Leur mission : évangéliser les hommes en les baptisant. La Pentecôte est une fête « mobile ». Elle est célébrée le septième dimanche qui suit Pâques, soit 50 jours après la résurrection de Jésus-Christ (d’où son nom, du grec « Pentekostos » qui signifie « cinquante ») et 10 jours après la fête de l’Ascension.

Le petit bonus : une pente, une côte… en plus d’être confuse, la Pentecôte a quelque chose de redondant, non ?