Pourquoi célèbre-t-on l’Assomption le 15 août ?

Pourquoi célèbre-t-on l’Assomption le 15 août ?

0


L'Assomption de la Vierge Marie par Le Brun. Chez les catholiques, cet événement commémore l'élévation au ciel de la mère de Jésus Christ.

Le 15 août rime surtout avec vacances, canicule, plage, chouchou-beignet-esquimau… mais pas seulement. Vous l’avez peut-être oublié, vilain agnostique que vous êtes, mais c’est aussi le jour de l’Assomption. Dans la religion chrétienne, il s’agit de la montée au ciel de Marie (du latin assumere, « prendre », « enlever »). Jésus avait d’ailleurs montré l’exemple à sa Vierge de mère un peu plus tôt : ça, c’était l’Ascension. Contrairement à beaucoup de fêtes religieuses, l’Assomption se tient à date fixe. Le choix du 15 août renverrait à la première édification d’une église dédiée à Marie, au Ve siècle à Jérusalem.

L ‘Assomption et ses « pinaillages »

Mais comme pour tout ce qui touche à la maman de Jésus, l’Assomption est un peu « touchy ». Ce jour-là, les anglicans célèbrent bien Marie, mais pas cette « aspiration céleste ». Les orthodoxes fêtent l’Assomption, mais tiquent toujours sur le côté « immaculé » (une vieille fixation). Les protestants, eux, rejettent cette doctrine « idolâtre ». De leur côté, les catholiques ont levé toute ambiguïté en 1950, sous la plume du controversé Pie XII : « Nous affirmons, nous déclarons et nous définissons comme un dogme divinement révélé que l’Immaculée Mère de Dieu, Marie toujours Vierge, après avoir achevé le cours de sa vie terrestre, a été élevée en corps et en âme à la gloire céleste. » Allez savoir. Une chose est sûre : en France, l’Assomption est l’une des quatre fêtes catholiques chômées, avec Noël, l’Ascension et la Toussaint.

Le petit bonus : « S’il pleut pour l’Assomption, tout va en perdition », selon le dicton. Sympa, il n’y a plus qu’à prier fébrilement chaque année en guettant le ciel…

Pour l'assomption, on prie pour chasser la pluie. Car si le temps est mauvais le 15 août, toute l'année sera pourrie selon une vieille croyance.