Pourquoi la station Argentine porte ce nom

Pourquoi la station Argentine porte ce nom

0


La station de métro Argentine par Janol Apin

Picpus, Bonne Nouvelle, La Muette, Argentine, Filles du Calvaire… Le métro parisien ne manque pas de stations au nom intriguant. En partant au boulot ou en rentrant de soirée, vous levez parfois le nez de votre smartphone et vous vous dîtes : mais pourquoi Montparnasse « Bienvenüe » ? Penchons nous un peu sur la petite histoire du « Métropolitain » et ses noms bizarres. Aujourd’hui : Argentine.

Contrairement aux apparences, vous avez peu de chances de tomber sur des danseurs de tango à la station Argentine. Ou alors vraiment pendant la Fête de la musique… A son inauguration en 1900, cette station de la ligne 1, à cheval entre le XVIe arrondissement et le XVIIe chic, s’appelait « Obligado ». Rien à voir avec le « merci » portugais (« obrigado »), puisqu’il s’agit d’une référence à une victoire franco-britannique contre l’Argentine en 1845.La station de métro Argentine à Paris

Evita, madone argentine

Mais en 1947 la fameuse Eva Peron (« Don’t cry for me Argentinaaaaa! »), épouse du président argentin, effectue une visite à Paris. Histoire de ne pas froisser « Evita » et de gommer le côté belliqueux de son petit nom, la station est rebaptisée « Argentine ». Une façon, aussi, de remercier ce pays pour l’aide apportée à la France dans l’immédiat après-guerre. Olé !

Merci à Janol Apin pour l'illustration. Retrouvez son projet Métropolisson par ici, ou achetez carrément le livre par là.
Cliquez sur la rame pour embarquer dans notre mini-série

Le métro parisien. Découvrez notre mini-série sur les noms de stations en cliquant sur la photo.