Pourquoi Mao a voulu zigouiller tous les moineaux de Chine

Pourquoi Mao a voulu zigouiller tous les moineaux de Chine

0


Mao Zedong en mode Terminator

Le « Grand Bond en avant » de Mao aura surtout été un sacré saut en arrière, avec le recul. Mais les Chinois ne sont pas les seuls à avoir trinqué, les animaux aussi ont pris cher. Nous sommes en 1958. Pour expliquer les famines et les faibles rendements de l’agriculture chinoise, Mao Zedong désigne de drôles de coupables : les rats, les mouches, les moustiques mais surtout les… moineaux, accusés d’enlever le pain de la bouche de la population en mangeant toutes les graines. Il lance donc la « campagne des quatre nuisibles ».

Mao vole dans les plumes, mais…

Le but de cette « guerre d’hygiène » à grande échelle est tout bonnement d’éradiquer les volatiles du ciel chinois. La population est mise à contribution : on détruit les nids, les moineaux sont chassés, abattus, on fait du bruit pour les effrayer, on les empêche de se poser pour qu’ils tombent d’épuisement. Victoire de Mao par KO ! Sauf qu’en 1960, le « grand timonier » déchante. Car si les moineaux se nourrissent de graines, ils sont surtout friands d’insectes. Et en l’absence de prédateurs, ces derniers ont proliféré, notamment les criquets, ravageant littéralement les récoltes. La famine n’a donc fait qu’augmenter, forçant Mao à changer son fusil d’épaule. Il décide de mettre fin à la guerre aux moineaux, et désigne un nouvel ennemi numéro 1 : les… punaises de lit. Une histoire à dormir debout.

Le petit bonus :  les moineaux ont juste servi de bouc-émissaire à Mao, rien de personnel. Voici des affiches de cette « campagne des quatre nuisibles ».

La campagne des quatre nuisibles de Mao Zedong