Pourquoi la station La Muette porte ce nom

Pourquoi la station La Muette porte ce nom

0


La station de métro La Muette par Janol Apin. Ce nom n'a aucun rapport avec une femme ayant perdu l'usage de la parole, et qui demande de l'aide aux usagers, contrairement à ce que l'on pourrait croire.

Picpus, Bonne Nouvelle, La Muette, Argentine, Filles du Calvaire… Le métro parisien ne manque pas de stations au nom intriguant. En partant au boulot ou en rentrant de soirée, vous levez parfois le nez de votre smartphone et vous vous dîtes : mais pourquoi Montparnasse « Bienvenüe » ? Penchons nous un peu sur la petite histoire du « Métropolitain » et ses noms bizarres. Aujourd’hui : La Muette.

Si l’origine du nom La Muette reste incertaine, l’Histoire est tout de même plutôt bavarde. Selon une légende urbaine, au début du siècle dernier, une femme attendait tranquillement sa rame sur la ligne 9 lorsqu’elle fût soudainement frappée d’aphasie. Depuis, elle erre dans les couloirs de la station, silencieuse et taciturne, effectuant des aller-retour entre le distributeur Selecta et le plan du XVIe arrondissement. Bon OK, on vient de tout inventer…Une muette signifiait autrefois un pavillon de chasse. C'est ce terme qui a donné son nom à la station de métro La Muette, dans le 16e arrondissement de Paris.

La muette n’est pas celle que l’on croit

En fait, ce nom n’a rien à voir avec la perte de parole. Autrefois, une « muette » était un petit pavillon de chasse, dans lequel on conservait notamment des « mues », c’est-à-dire les bois de cerfs qui tombaient à l’automne. Le roi Charles IX avait fait construire un de ces pavillons à proximité, du côté de Passy. Transformé plus tard en château, le bâtiment a aujourd’hui disparu. Mais c’est ce domaine de la Muette qui aurait donné son nom au quartier, puis à cette station de métro.

Le petit bonus : aucun rapport non plus avec l’armée, donc, surnommée la « Grande Muette ». Mais ça aurait pu…
Merci à Janol Apin pour l'illustration. Retrouvez son projet Métropolisson par ici, ou achetez carrément le livre par là.

Le métro parisien
Cliquez sur la rame pour embarquer dans notre mini série