Pourquoi le terme « Mayday » comme signal de détresse ?

Pourquoi le terme « Mayday » comme signal de détresse ?

1


Mayday est le code de détresse pour les avions et bâteaux en difficulté. Malgré une phonétique qui sonne très anglais, il viendrait en fait de l'exclamation d'un pilote français qui aurait crié : "Venez m'aider" !

Mayday! Mayday! Mayday! » Lorsqu’un pilote d’avion est en difficulté, il envoie par radio ce signal de détresse, en priant pour qu’on l’entende. Une exclamation que l’on a tous entendue un jour ou l’autre dans des films américains. Mais bien qu’il sonne très anglais, ce mot est pourtant d’origine française. Et il n’a rien à voir avec le joli mois de mai : il s’agit en fait une déformation du verbe « aider ». Ok, tout cela nécessite bien une petite explication phonétique.

Mayday, un code international

Dans les années 20, un pilote français qui se trouvait en difficulté alors qu’il volait vers l’Angleterre aurait ainsi braillé dans sa radio : « venez m’aider ! ». L’opérateur britannique qui intercepta cet appel au secours n’en comprit que la fin, et crut entendre « mayday ». Romancée ou non, voilà l’origine véridique de notre drôle de formule. L’expression « Mayday » a été officiellement adoptée durant la « International Radio Telegraph Convention » en 1927. Ce code est depuis utilisé dans le monde entier dans les domaines de l’aviation et de la marine en particulier, mais aussi chez les forces de l’ordre ou les pompiers.

Le petit bonus : l’usage veut que le mot « Mayday » soit répété trois fois pour être pris en compte comme un S.O.S, sinon vous risquez d’attendre de l’aide longtemps…

Le Dude de The Big Lebowski n'en finit pas d'attendre. C'est ce qui arrive quand on oublie de répéter Mayday trois fois de suite en cas d'urgence.