Pourquoi dit-on « sabler le champagne » ?

Pourquoi dit-on « sabler le champagne » ?

0


Sabler le champagne

Avant toute chose, coupons tout de suite court au débat : à l’origine on ne dit pas « sabrer » le champagne, mais bien « sabler ». Sabler ou sabrer le champagne n'est pas donné à tout le monde, très bon pour les failsToutefois dans la pratique, vous pouvez très bien le sabrer lorsque vous ouvrez une bonne bouteille pour faire la fête. C’est-à-dire faire sauter le bouchon à l’aide d’un sabre, ou plus sûrement d’un bon couteau, tout le monde n’étant pas samouraï. La technique est éprouvée, vous risquez juste d’y laisser un doigt et la moitié du champagne.

Une référence aux fondeurs

Au XVIIIe siècle, « sabler » voulait dire « boire d’un trait », quel que soit le liquide, avant de s’appliquer uniquement aux boissons alcoolisées. L’expression « sabler le champagne », donc boire la bouteille « cul-sec », serait née en référence au travail des fondeurs de métaux. Ceux-ci utilisaient des moules à base de sable, dans lesquels ils faisaient couler le métal en fusion le plus vite possible pour ne pas qu’il se solidifie dans l’air. Aujourd’hui, « sabler » le champagne signifie plutôt fêter quelque chose que boire comme un trou.

Le petit bonus : le « binge-drinking » cher aux ados n’est finalement qu’une façon de « sabler », l’alcool passant de la bouteille au gosier sans avoir le temps de dire « ouf »…sabler le chanmpagne