Pourquoi dit-on « Qui dort dîne » ?

Pourquoi dit-on « Qui dort dîne » ?

0


Qui dort dîne, une jeune femme sexy essaie de trouver le sommeil mais meurt de faim. Pourtant selon l'expression, dormir vous fera passer l'envie de manger.

Affirmez donc à une personne affamée que « qui dort dîne », et vous risquez de ne pas être copains. Les gros mangeurs s’étranglent devant cette hérésie. Mais au-delà de sa pertinence, deux écoles s’affrontent sur l’origine de l’expression. Il y a tout d’abord Alain Rey, célèbre linguiste au look atypique. Pour lui, pas de doute : « qui dort dîne » doit être pris au sens de « le sommeil fait oublier la faim ». Le proverbe s’inscrirait dans la pensée du Grec Ménandre, déjà auteur du fameux « la nuit porte conseil », ou encore « le sommeil nourrit celui qui n’a pas de quoi manger ». En clair, si vous avez la dalle, pioncez ! Morphée vous fera à manger…

Formule « all included » obligatoireGet out version qui dort dîne. A l'époque dans les auberges, celui qui voulait dormir devait aussi souper dans l'établissement.

La seconde école (majoritaire) penche plutôt pour une vieille pratique en vigueur au Moyen-Âge. A l’époque, le voyageur qui voulait passer la nuit à l’auberge devait également y prendre le souper. Soit il acceptait la formule « all included », soit il prenait la porte et dormait à la belle étoile. Et qu’on te revoie pas ici ! Cette fâcheuse tendance à pousser à la consommation, voire la vente forcée, n’a donc rien de nouveau. En tout cas pour savoir qui a raison sur l’origine de « qui dort dîne », on n’est pas sorti de l’auberge. 

Le petit bonus : pour les adeptes de la grasse matinée, on peut même adapter « qui dort dîne » en « qui dort déjeune ». Pratique.

Qui dort dîne et déjeune. Selon la dicton, sombrer dans les bras de Morphée vous coupera la faim.

Qui dort dîne version café du matin. Le philosophe grec Ménandre pensait que celui qui n'avait pas de quoi se sustenter  pouvait se nourrir de sommeil.