Pourquoi dit-on « une vie de patachon » ?

Pourquoi dit-on « une vie de patachon » ?

0


Une vraie vie de patachon, comme pour Leonardo Di Caprio dans le Loup de Wall Street

Voilà une epxression qui convient surtout aux jeunes chiens fous, les plus âgés étant souvent « rangés des voitures ». Mener une vie de patachon, c’est profiter des bonnes choses, faire la bringue à longueur de temps, en gros : vivre dans une certaine débauche. Mais d’où vient le terme « patachon », aussi amusant que bizarre ? Il ne s’agit en tout cas pas d’un mix entre pâte à choux et polochon, qui sont d’ailleurs tous les deux loin d’avoir une vie dissolue.

Un patachon « on the road again »Tyrion Lannister mène une vraie vie de patachon dans Game of Thrones

Au XIX siècle, la « patache » était une sorte de diligence, mais pour les pauvres. Une vieille guimbarde bringuebalante sans aucun ressort ni confort mais qui permettait de voyager tant bien que mal. Le conducteur de cette patache était logiquement appelé « patachon ». Ce boulot ingrat l’obligeait à passer sa vie sur les routes, roulant par monts et par vaux. Et pour tenir le coup, le patachon se « pochtronait » d’auberge en taverne, profitant au passage de la bonne chère… et au moins autant de la bonne chair. Un pilier de bistrot avant l’heure.

Le petit bonus : au Québéc on parle de « vie de bâton de chaise », référence à l’époque des chaises à porteurs. Après une utilisation excessive, les pauvres barreaux finissaient en effet par craquer. Et les porteurs aussi, par extension…
Une vieille patache conduite par des patachons prêts à faire la tournée des auberges
Une vieille patache conduite par des patachons