Pourquoi ment-on « comme un arracheur de dents » ?

Pourquoi ment-on « comme un arracheur de dents » ?

0


Dzzzzzzzzzzzzz! Ah, le doux son de la roulette du dentiste prête à venir titiller vos molaires sur fond de musique classique, un vrai moment de bonheur. Aujourd’hui encore lorsqu’on se fait arracher une dent, malgré l’anesthésie, difficile de ne pas se contorsionner sur son fauteuil en piquant une suée pendant que le dentiste fait son office. Imaginez donc à l’époque. Car avant l’invention des analgésiques, on avait quand même des carries. Et quand la douleur devenait insoutenable, il fallait Keep Calm and brush your teeth / Brossez-vous les dentsbien faire quelques chose.

Un bon coup de tenailles

Les arracheurs de dents, ancêtres de nos dentistes, sévissaient alors sur les marchés ou dans les foires. Et pour convaincre leurs victimes patients de se faire enlever un chicot, ils leur juraient qu’ils ne souffriraient pas. Un peu d’alcool pour enivrer, un bon coup de tenailles, tambours et trompettes pour couvrir les hurlements, et le tour était joué. Une véritable boucherie. Depuis le XVIe siècle, « mentir comme un arracheur de dents » signifie donc mentir tout le temps, mais aussi mentir à court-terme, sans se soucier des conséquences. On comprend mieux pourquoi. Vous avez eu mal madame ? Ça m’étonne…

Le petit bonus : en anglais on ment « comme un soldat » (« like a trooper »). Allez savoir pourquoi…

Mentir comme un arracheur de dents