Pourquoi dit-on « jeter l’éponge » ?

Pourquoi dit-on « jeter l’éponge » ?

0


Quand le boxeur décide de jeter l'éponge

Comme tout le monde, il vous arrive parfois de renoncer, de laisser tomber, de « jeter l’éponge » quoi. Et pas seulement dans votre cuisine, découragé par la montagne d’assiettes et de casseroles pleines de graisse qui s’entassent dans l’évier. Votre femme de ménage aussi peut jeter l’éponge, quand elle fait un « burn-out » à force de passer la toile, mais l’explication est ailleurs.

Le boxeur au bout du rouleau

« Jeter l’éponge » vient du monde de la boxe, soi-disant « noble art ». On a tous vu ces fameuses scènes dans Rocky ou lors de combats à la télé. Entre chaque round, soûlé de coups, le boxeur vient se reposer dans un coin du ring, pendant que son entraîneur essuie la sueur (ou le sang) avec une éponge tout en lui hurlant dessus. Si son champion est au bout du rouleau, encore plus s’il est complètement KO, le coach envoie l’éponge au sol pour demander l’arrêt du combat. Aujourd’hui c’est le plus souvent une serviette qui fait office d’éponge. En anglais, on dit d’ailleurs « to throw in the towel » (jeter la serviette). Rien à voir avec DSK.

Le petit bonus : « jeter l’éponge » pourrait très bien signifier mûrir, arrêter de regarder « Bob l’éponge » et autres dessins-animés. Mais non.

Jeter léponge