Pourquoi une nuit sans sommeil est-elle une « nuit blanche » ?

Pourquoi une nuit sans sommeil est-elle une « nuit blanche » ?

0


Une nuit blanche à compter les moutons à cause de l'insomnie

Il y a les gros dormeurs, souvent adeptes de la grasse matinée. Et puis il y a les insomniaques (ou les fêtards), plutôt familiers des nuits blanches. Mais pourquoi est-elle blanche, cette nuit sans sommeil, et pas noire par exemple ? Ce n’est pas à cause de la lumière que vous avez laissé allumUn adoubement de chevalier après une nuit blanche. Lors de ce rite de passage, le jeune homme devait porter un vêtement blanc toute la nuit, sans manger ni dormir.ée dans votre chambre, parce que vous aviez peur du noir. L’expression renverrait en fait à un rite de passage des chevaliers, au Moyen-Âge.

Une nuit sans dormir ni manger

La veille de la cérémonie d’adoubement, les futurs chevaliers recevaient en effet une tunique blanche, symbole de pureté et de clarté de l’esprit. Tout de blanc vêtus, ils devaient passer la nuit à prier jusqu’au matin, sans dormir ni manger. Bon ok, il paraît que « qui dort dîne », mais s’il n’y a ni l’un, ni l’autre… Bref, une fois fait chevalier, le petit jeune voyait sûrement la vie en rose, avant peut-être de broyer du noir en goûtant à la réalité du champ de bataille. Toujours est-il que cette nuit blanche des chevaliers a été reprise pour évoquer une longue nuit sans sommeil.

Si vous êtes un peu trop coutumier des nuits blanches, quelques conseils pour vaincre l'insomnie par ici.
Le petit bonus : une autre piste renvoie aux soirées royales de Saint-Petersbourg au XVIIIe siècle, où la vie nocturne battait son plein à une latitude où le soleil ne se couche jamais totalement en été.

La nuit blanche, grande copine de l'insomnie. L'expression pourrait venir de la ville russe de Saint-Pétersbourg, autrefois célèbre pour ses longues nuits d'été festives et animées.