Pourquoi dit-on « entrer comme dans un moulin » ?

Pourquoi dit-on « entrer comme dans un moulin » ?

0


Entrer comme dans un moulin, c'est faire comme chez soi, pénétrer quelque part sans difficulté ni politesse.

Entrer quelque part « comme dans un moulin » signifie que l’on pénètre dans cet endroit très facilement, sans la moindre gêne, tranquille, « pépère »… Mais même si l’on veut bien croire que le meunier était en général une bonne pâte, pourquoi un moulin plutôt qu’une boucherie, une auberge ou une église ? Peut-être déjà parce qu’autrefois, la plupart des moulins n’avaient pas de porte. De plus à l’origine, l’expression complète était en fait « entrer comme un âne dans un moulin ». Il faut dire queUn âne tirant une meule à grain. C'est de ce bourricot que vient l'expression "entrer comme dans un moulin" le bourricot était un habitué des lieux : il servait non seulement à transporter le grain, mais aussi à le moudre en tirant le mécanisme de la meule.

Le moulin bouge

Et comme l’âne allait et venait dans le moulin à longueur de journée, le têtu animal ne s’embêtait pas à frapper avant d’entrer. Malpoli certes, mais compréhensible. Ensuite, histoire d’apporter un peu d’eau à notre moulin, il semblerait qu’avant la Révolution française ce bâtiment faisait souvent office de lieu de vie. Le seigneur mettait en effet le moulin à disposition des habitants, qui s’y retrouvaient pour tailler le bout de gras et se raconter les derniers potins en attendant que le blé soit moulu. N’importe qui pouvait donc entrer dans le moulin comme bon lui semble. C’est ce va-et-vient permanent qui aurait inspiré l’expression.