Pourquoi dit-on « au temps pour moi » ?

Pourquoi dit-on « au temps pour moi » ?

0


L'expression au temps pour moi (et pas autant pour moi) est utilisée en musique par le chef d'orchestre

« Ô Temps ! suspends ton vol… » Hum, au temps pour moi, je m’égare déjà. Autant rentrer tout de suite dans le vif du sujet, faute de temps : malgré des débats sans fin, l’expression correcte est bien « au temps pour moi », et non « autant pour moi », qui est une déformation. La locution « au temps » est issue du vocabulaire militaire (et musical). D’après le Larousse, « le commandement ‘au temps’ indique (dans les exercices militaires, en gymnastique, en escrime…) un retour au mouvement (temps) précédent ».

Ainsi lorsque le commandant, le chef d’orchestre ou n’importe qui d’autre fait commettre une fausse manoeuvre collective, on retourne au temps initial, on revient en arrière. Au sens figuré, « au temps pour moi » revient donc à admettre son erreur, et montrer que l’on est prêt à reconsidérer les choses. Attention, cette histoire de temps vaut pour cette expression précise. N’essayez donc pas de mettre du « au temps » à toutes les sauces », genre « Au temps en emporte le vent » ou « L’Au Temps » pour l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN).

Le petit bonus : le dilemme « au temps »/ »autant » est l’une des requêtes les plus tapées sur les sites spécialistes de la langue française.

Autant pour moi ou au temps pour moi