Pourquoi dit-on « avoir de la veine » ?

Pourquoi dit-on « avoir de la veine » ?

0


Angelina Jolie a vraiment de la chance, non seulement elle est très belle, mais elle a aussi une veine apparente sur le front

Quand quelqu’un est un peu trop chanceux, qu’il a du bol, du pot, on dit aussi qu’il a « de la veine ». Mais ça n’a rien à voir avec l’état de ses artères ou le fait que ses vaisseaux sanguins soient particulièrement apparents (cf le front d’Angelina Jolie). En fait l’expression renvoie aux chercheurs d’or, de diamants et de toutes sortes de métaux précieux. Lorsqu’ils creusent dansL'expression avoir de la "chatte", du bol, du pot, bref de la veine, n'a rien à voir avec l'état de vos artères. la roche, ceux-ci ne farfouillent pas au hasard : ils cherchent la « veine », c’est-à-dire le gisement, le filon. Et quand les petits veinards tombent dessus, bingo !

Une veine très poétique

Mais cette expression pourrait bien avoir une double origine. Car bien avant cette explication géologique, il était question dès le XIIe siècle d’avoir « de la veine ». Au sens figuré, le mot latin « vena » signifiait en effet  « inspiration poétique ». Voilà pourquoi on disait d’un artiste particulièrement prolifique qu’il était « en veine ». L’inspiration a par la suite été assimilée à de la chance. Jalousie, quand tu nous tiens…

Le petit bonus : dans la même veine, il paraît qu’une personne hyper chanceuse a une « veine de cocu », même s’il s’en passerait volontiers. Nous on appelerait plutôt ça de la poisse…
Une veine aurifère, qui a donné le sens de l'expression "avoir de la chance"
Une veine aurifère