Pourquoi une « Palme d’or » au Festival de Cannes ?

Pourquoi une « Palme d’or » au Festival de Cannes ?

1


Pourquoi une "Palme d'or" au Festival de Cannes ? Demandez donc à Léa Seydoux et Adèle Exarchoupoulos, qui ont reçu le trophée pour "La Vie d'Adèle" d'Abdellatif Kechiche.

Avec le début du Festival de Cannes, vous n’avez pas fini d’entendre parler d’elle. Car la vraie vedette de la Croisette, bien plus que les starlettes qui se bousculent pour monter les marches, c’est elle. La Palme d’or récompense le meilleur film de la sélection officielle. A chaque fois contestée, elle reste malgré tout un Graal pour les réalisateurs. Haneke, Tarantino, Pialat, Scorsese, Coppola… les plus grands ont eu l’honneur de la serrer dans leurs bras (et beaucoup d’autres grands ont toujours été snobés, certes…). Mais pourquoi a-t-on décidé d’offrir une palme d’or en guise de récompense ?

La palme d’or, un vrai petit bijouLes mensurations de la palme d'or sont très précises, avec 118 grammes (d’or jaune 24 carats finement ciselé), 13,5 cm de long pour 9 cm de large.. Elle est conçue chaque année par le joaillier Chopard.

Et bien la palme a été choisie tout bêtement car elle est le symbole de la ville de Cannes, avec ses rangées de palmiers qui bordent la Croisette. Ce trophée a succédé, en 1955, au « Grand prix du Festival ». Bichonnée, la palme a connu plusieurs « liftings » au fil des décennies, pour la rendre toujours plus désirable. Depuis 1997, sa réalisation est confiée au joaillier Chopard. Et ses mensurations sont extrêmement précises : 118 grammes (d’or jaune 24 carats), 13,5 cm de long pour 9 cm de large. Sa valeur ? Un peu plus de 20 000 euros. Sa portée symbolique, elle, n’a pas de prix.

Le petit bonus : la palme d’or est du genre misogyne. Une seule femme l’a obtenue, Jane Campion en 1993 pour « La leçon de piano ».

Pour la petite histoire détaillée de la palme, cliquez sur l’image (ou ici)

La Palme d'or du Festival de Cannes. Le palmarès est impressionnant puisque les meilleurs réalisateurs ont été honorés, comme Rossilini, Orson Welles, Gus Van Sant,  Fellini, Lellouch ou Bunuel.