Pourquoi la fusée de Tintin ressemble-t-elle à un suppositoire croate ?

Pourquoi la fusée de Tintin ressemble-t-elle à un suppositoire croate ?

0


La fusée lunaire de Tintin. Imaginé par Hergé, cet engin à damier rouge et blanc apparaît dans deux albums : Objectif Lune et On a marché sur la lune

On a tous en tête la fusée lunaire de Tintin. Cette espèce de suppositoire géant rouge et blanc à damier, façon drapeau de la Croatie, apparaît dans « Objectif Lune » (1953) et « On a marché sur la Lune » (1954). Son drôle d’aspect peut étonner, et pourtant… Pour la forme de son « astronef », Hergé s’est inspiré du tristement célèbre docteur Wernher von Braun et de ses V2, utilisés par les nazis durant la Seconde Guerre mondiale.

Un damier tout sauf superflu

Quant aux couleurs et à l’esthétique a priori farfelues de l’engin, elles ont en fait une explication très « terre à terre ». A l’époque, le damier rouge et blanc permettait aux ingénieurs de la Nasa de noter les basculements de la fusée et son roulis durant la phase de décollage. Il ne s’agit donc pas d’un délire de Hergé, qui faisait appel à des conseillers scientifiques. Les « tintinophiles » remarqueront qu’au fil des éditions, la fusée lunaire du professeur Tournesol est passée d’un rouge-orange un peu palot à un rouge beaucoup plus vif, lui donnant davantage de panache. Bon enfin nous, on ne se risquerait pas à monter à bord…

Le petit bonus : une reproduction de 5m de haut de la fusée de Tintin était en vente chez Artcurial pour 50.000 euros. Il faut avoir la place, mais pourquoi pas…
La célèbre fusée de Tintin chez Artcurial. Les collectionneurs n'ont pas hésité à mettre le prix pour pouvoir mettre l'astronef de Hergé dans leur salon.
La fusée de Tintin chez Artcurial