Pourquoi éternuons-nous ?

Pourquoi éternuons-nous ?

0


Atchoum ! Un homme en train d'éternuer dans son mouchoir. L'éternuement est un réflexe d'auto-défense pour évacuer la poussière du corps humain.

Atchoum !!! Ah ce que c’est bon d’éternuer, surtout quand ça fait un moment que la poussière vous chatouille les narines. Etouffé, bien bruyant, sec, explosif, en mode rafale, un peu de tout ça en même temps… l’éternuement, c’est tout un art ! Mais au-delà des chorégraphies très amusantes qu’il nous offre, il s’agit d’abord d’un mécanisme d’auto-défense de l’organisme. Un moyen d’empêcher un corps étranger (poussière, pollen, poil d’animal, quand il ne s’agit pas d’un rhume…) de s’incruster dans les voies respiratoires.Impossible de retenir un éternuement, geste réflexe pour expulser un corps étranger

Rapide comme l’éclair

Le « processus » d’éternuement se fait en plusieurs étapes. Le cerveau est tout d’abord alerté par des « capteurs » situés sur la muqueuse nasale (les poils de nez, en gros), qui stimulent les neurones. Puis il donne l’ordre déternuer : le diaphragme se contracte, les abdos et muscles intercostaux aussi, le larynx s’ouvre pour laisser passer un maximum d’air par la bouche et le nez, et l’intrus est expulsé. Le tout en quelque centièmes de secondes. Si la première fois n’a pas suffi, on peut éternuer deux, trois, dix fois de suite : cela s’appelle la sternutation. Pour la petite histoire certains éternuements ont été chronométrés à plus de 200 km/h, soit deux fois plus rapides qu’un guépard lancé à pleine vitesse et presque quatre fois plus qu’Usain Bolt. A vos souhaits.

Le petit bonus : un simple éternuement peut générer plus de 40.000 gouttelettes. De quoi offrir une bonne douche gratuite à votre voisin.

Un simple éternuement peut générer plus de 40.000 gouttes de salive et dépasser les 200 kilomètres/heure. De quoi offrir une bonne douche gratuite à votre voisin.

Ce qui suit n’est pas une scène de « L’Exorciste », juste une jolie crise d’éternuement…