Qui a dit « vous êtes de la merde dans un bas de...

Qui a dit « vous êtes de la merde dans un bas de soie » ?

1


"Vous êtes de la merde dans un bas de soie", le joli compliment de Napoléon à Talleyrand.

Quel doux mélange de délicatesse et de vulgarité. L’auteur de cette envolée verbale n’est autre que Napoléon. Le Corse avait le sens de la formule, et mieux valait ne pas trop le titiller quand il se sentait menacé. La scène se passe le 29 janvier 1809. Informé d’une conspiration contre sa personne, l’Empereur rentre précipitamment d’Espagne, où il était parti rétablir son frère Joseph à Madrid. Un retour justifié, puisque la rumeur dit vrai : Fouché et Talleyrand complotent effectivement dans son dos. Et ce dernier, ex-ministre des Affaires Etrangères, va sentir passer le vent du boulet.

Talleyrand touché, mais pas coulé

« Vous êtes un voleur, un lâche, un homme sans foi, vocifère Napoléon à son encontre. (…) Vous mériteriez que je vous brisasse comme un verre, j’en ai le pouvoir mais je vous méprise trop pour en prendre la peine. » Avant de conclure en beauté : « Tenez, vous êtes de la merde dans un bas de soie ! » Humilié mais impassible, Talleyrand ne paiera toutefois pas ce crime de lèse-majesté au prix fort. Il se vengera plus tard dans les salons parisiens, glissant un joli tacle au petit Bonaparte, dans un style plus subtil : « Quel dommage qu’un si grand homme soit si mal élevé ». Malgré cette disgrâce, Talleyrand restera toute sa vie au coeur de l’échiquier diplomatique. Une merde peut-être, mais une merde bien faite, tout de même.

Le petit bonus : Nicolas Sarkozy n’aurait pas renié le style Napoléon. Souvent  comparé à son illustre « prédecesseur », l’ancien Président de la République a même été rebaptisé Naboléon par son « ami » Patrick Buisson.

Naboléon, un savant mélange de Napoléon Bonaparte et de Nicolas Sarkozy.