Qui a dit : « Une main de fer dans un gant de...

Qui a dit : « Une main de fer dans un gant de velours » ?

0


Une vraie main de fer dans un gant de velours

Mettre les gens au pas tout en faisant preuve d’une apparente souplesse, c’est avoir une main de fer dans un gant de velours. Un art délicat. Et cette jolie formule, ce n’est pas Margaret Thatcher qui a prononcée – la Dame de Fer ne semblait pas connaître le velours – mais le Français Jean-Baptiste Bernadotte (1763-1844). Ce drôle de personnage aura connu un parcours pour le moins atypique : de simple soldat, il finira tout de même roi de Suède et de Norvège sous le nom de Charles XIV Jean. Un plan de carrière plutôt bien mené, non ?

Ferme, mais pas trop

Un jour, alors qu’il taillait le bout de gras avec le Comte d’Artois, il aurait lancé : « Il faut gouverner les Français une main de fer recouverte d’un gant de velours ». Merci pour le conseil, JB. Mais avec le recul, pas sûr qu’il existe réellement une bonne manière de gouverner ces éternels insatisfaits de Français. Quoi qu’il en soit, de tout temps et partout dans le monde, les dirigeants ont plutôt eu tendance à délaisser le velours, optant pour la main de fer dans un gant de fer. Beaucoup plus efficace.

Le petit bonus : l’expression latine « Suaviter in modo, fortiter in re » (en gros « Doux dans la manière, fort dans la matière ») exprimait à peu près la même idée.
Bernadotte, aka Charles XIV Jean de Suède et de Norvège (par Fredric Westin). C'est à ce personnage intriguant que l'on doit la phrase : "Une main de fer dans un gant de velours".
Bernadotte, aka Charles XIV Jean de Suède et de Norvège (par Fredric Westin) / Beekoz