Qui a dit : « Il est arrivé un moment où je m’agressais...

Qui a dit : « Il est arrivé un moment où je m’agressais moi-même » ?

0


Chimène Badi en avait marre de sa propre voix et de son bruit insupportable

Rassurez-vous, quand la chanteuse Chimène Badi parle de s’agresser elle-même, il n’est pas question de se donner des gifles ou de s’auto-voler son portefeuille. Juste de nuisance sonore. Vous ne remettez déjà plus Chimène Badi ? C’est normal. C’était la révélation de l’émission « Popstars » cru 2002. Après un début de carrière canon, la pauvre a été victime d’une pathologie assez rare : la lucidité. Elle ne pouvait plus entendre sa propre voix.

Chimène Badi ou l’overdose vocaleTrop de bruit

« Je ne supportais plus de chanter aussi fort, d’être toujours dans un challenge vocal qui me fatiguait, confiait-elle en 2010 au « Parisien ». Il est arrivé un moment où je m’agressais moi-même. J’en avais marre de chanter à pleine voix. » L’overdose vocale a été tellement sévère que Chimène Badi a dû faire un break de trois ans. « Il fallait que je me retrouve, que j’aille puiser au fond de moi autre chose que cette voix qui allait chercher des notes inaccessibles. » Van Gogh s’était (soi-disant) auto-mutilé l’oreille. Chimène Badi, elle, s’est auto-cassé les oreilles, et les nôtres au passage. Mais au moins elle a le mérite de le reconnaître. Depuis, elle ne fait plus exploser les lustres.

Le petit bonus : Chimène est un peu dure avec elle-même. Franchement à côté de Lara Fabian, son organe n’est que douceur et volupté.